Services municipaux

L' avenir du centre de loisirs sans hébergement

DSC03404.JPG

À compter du 1er janvier 2009, la compétence
CLSH des vacances et du
mercredi sera reprise par la communauté
d'agglomération. L'accueil périscolaire et la
restauration scolaire le seront, quant à eux, au
1er septembre 2009.


Le Conseil Municipal, sur la proposition
votée favorablement par la "Com d'agglo", a
donné un accord nuancé tenant compte de
toutes les interrogations qui se rattachent à ce
transfert : le mode de fonctionnement, le personnel,
les locaux, les tarifs… La municipalité se
montrera très vigilante sur l'évolution de ce
service qui devra tirer tout bénéfice de cette
mutualisation de moyens pour le confort
des usagers.


Pour 2008, le CLSH a fonctionné sans
changement, ouvert de 7h30 à 9h - de 12h à
13h45 - de 16h45 à 18h30 pour le périscolaire.
Seul le mercredi a subi un bouleversement ; à la
suite de la suppression
de l'école le mercredi
matin, il fonctionne
maintenant comme une
journée de vacances, de
7h30 à 18h30 avec
restauration
scolaire.


Après une longue
période d'incertitude, la
municipalité a réorganisé
et renforcé
l'encadrement des
enfants. En effet,
environ 35 enfants
étaient annoncés à partir
de sondages réalisés, et
seule une petite dizaine
d'enfants le fréquente
effectivement. La mairie se laisse un temps
d'observation avant d'effectuer des réajustements
si nécessaire.


Le personnel du CLSH est constitué de
Mlle Sarah GRIZOT, responsable animatrice ;
Mlle Julia DOUSSOT, animatrice et Mme
Chantal SERRIGNY, assistante à la restauration
scolaire (elle vient aussi en renfort pour les
vacances).


Mme Brigitte TIERCIN, ATSEM et Mme
Patricia BEUTEAU, animatrice, complètent
l'encadrement le mercredi.


Le congé de maternité de Melle GRIZOT
a conduit à quelques modifications temporaires
dans l'organisation du personnel.


Le temps périscolaire est consacré à des
activités jeux et petits bricolages liées aux fêtes
ou au fil conducteur de l'année, celui de
2007/2008 ayant été "la galaxie", celui de
2008/2009 étant "les saisons".


Un lien doit également exister avec le
projet d'école sur "le jeu" à la demande de la mairie.

Les vacances scolaires tournent
autour de thèmes :
- Février : Le Carnaval
- Pâques : Mes petites mains travailleuses
- Juillet : Les JO de Sainte-Marie /
le cinéma / une sortie à TOURO PARC
- la Toussaint : Halloween


Pour les vacances d'été, la commune
embauche chaque année des animateurs stagiaires
BAFA (Brevet d'Aptitude aux Fonctions
d'Animateur).


Les effectifs restent stables : une quinzaine
d'élèves le matin, une trentaine à midi, une
vingtaine le soir, avec des arrivées et départs
échelonnés pour le matin et le soir.


Le centre sanmaritain est agréé par Jeunesse
et Sports ; il est subventionné par la CAF dont
l'aide diminue malheureusement chaque année,
laissant une charge de plus en plus importante à
la commune.


Les tarifs sont réactualisés chaque année
au 1er septembre pour tenir compte notamment
de l'augmentation moyenne du coût de la vie.



Les nouvelles activités du Relais Assistants Maternels

Autour d' un conte

Depuis janvier 2008, le relais d'assistants
maternels est passé entièrement sous la
compétence de la communauté d'agglomération,
mais son rôle n'a pas changé :


- donner aux parents toutes les
informations et aides nécessaires à la recherche
et à l'emploi d'un assistant maternel ou d'un
employé à domicile (droits, obligations,
démarches administratives),


- informer et accompagner les assistants
maternels et employés à domicile afin
d'améliorer leur pratique professionnelle. Des
soirées thématiques (sécurité, alimentation,
jeux…) et des rencontres avec des professionnels
de la petite enfance leurs sont proposées.


Dans le but de mettre fin à leur isolement,
le R.A.M. organise des temps d'accueil collectifs
réguliers appelés "jardins d'échanges",
délocalisés dans différents villages, dont
Sainte-Marie-la-Blanche fait partie.


Ainsi, le jeudi matin tous les 15 jours, les
locaux du presbytère, mis à disposition par la
mairie, accueillent les assistantes maternelles des
environs (eh oui que des femmes !) ainsi que les
enfants dont elles ont la garde. Tout ce petit
monde peut ainsi profiter de l'expérience d'une
animatrice qualifiée qui organise des ateliers
d'éveil (motricité, créativité artistique, semaine
du goût, musique, contes). Les enfants
découvrent la vie en collectivité, les nounous
partagent leurs expériences.


Le relais fonctionne également en
partenariat avec notre bibliothèque afin de
donner le goût des livres aux enfants dès le plus
jeune âge.


Pour être au plus près des besoins de
chacun, le R.A.M. s'est déconcentré de la ville
de Beaune. Notre commune dépend maintenant
du relais de Vignoles. Il faut donc s'adresser à la
Maison pour tous - 2 rue J.B. Boussu - 21200
VIGNOLES - Tél. 03.80.24.73.60 - E-mail :
ram.vignoles@beaune-cote-sud.fr, aux horaires
de permanences suivants :


- téléphoniques : mardi et jeudi :
14h30-17h30
- physiques : lundi : 14h30-17h30
vendredi : 9h00-11h30
les autres jours sur rendez-vous.



Bienvenue à la bibliothèque

Au coeur de la bibliothèque

La bibliothèque est ouverte le mercredi de
15h30 à 18h30 au rez-de-chaussée de la mairie.


Environ 200 inscrits dont 23 nouveaux
depuis la rentrée de septembre !


Plus de 80 nouveautés acquises en un an
sont à votre disposition : des romans pour
adultes et adolescents, des magazines pour enfants
(Belles Histoires, J'aime lire, Je bouquine), des
albums pour petits et tout petits !


Le passage régulier du bibliobus
permet d'élargir les choix.


Les trois bénévoles, Mmes Albertini
et Jannin, Mr Waefelaer accueillent
également le Centre de Loisirs du
mercredi et le Relais d'Assistants
Maternels.


L'heure du conte se poursuit chaque
premier mercredi du mois avec la présentation
des nouveautés.


Des livres peuvent également être portés
aux personnes qui ne sont pas en mesure de se
déplacer.


Chers lecteurs sanmaritains, la bibliothèque
reste un lieu de rencontre entre les plus jeunes et
les plus âgés. Venez les rejoindre



Une mission locale pour aider à l' emploi des jeunes L' évolution de l' activité football Un corps de pompiers qui a besoin de se renforcer Combien de Sanmaritains en 2008 ? Quelques informations utiles ou nécessaires

Les pompiers sanmaritains

UNE MISSION LOCALE POUR AIDER À L'EMPLOI DES JEUNES

Au service des jeunes : elle propose -
gratuitement - à tout jeune de 16 à moins
de 26 ans un accompagnement dans son
insertion sociale et professionnelle :


- définition et conduite d'un projet
professionnel,
- accès à la formation, notamment du
Conseil régional,
- appui à la recherche d'un emploi
(accès aux offres, CV, lettre de motivation,
…),
tout en prenant en compte les contraintes
que cela peut engendrer (logement, mobilité,
financement,…).


Un acteur de proximité : la Mission
locale dispose d'un siège à Beaune ouvert
du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30
à 17h30, le vendredi de 8h à 12h et de
13h30 à 16h30, et d'une permanence à
Nolay grâce au soutien des collectivités
locales.


Celle-ci est ouverte tous les
lundis de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.
Au service des entreprises : par la mise
en place de stages de découvertes des
métiers, par son partenariat avec l'ANPE,
par une médiation dans l'hôtellerierestauration,
par la création d'outils pour
améliorer la connaissance du marché du
travail, elle participe activement au processus
d'orientation professionnelle et au
recrutement des entreprises.


Au service du territoire : elle travaille
actuellement sur deux difficultés essentielles
rencontrées par les jeunes :


- la mobilité à travers un projet
d'extension d'un dispositif de
location de véhicules,
- la stabilisation des parcours avec le
développement du micro-crédit personnel
pour faciliter leur accès au logement, à la
mobilité, …


Mode d'emploi : prendre rendez-vous,
soit en se présentant directement, soit
par téléphone, soit par courriel.


Vous pouvez prendre contact à Beaune
- 6bis Avenue Guigone de Salins, par
téléphone au 03.80.24.93.65 ou par
courriel : beaune@mlbourgogne.fr, ou à
Nolay - 1 Rue Lavirotte, par téléphone au
03.80.21.82.71.

L'ÉVOLUTION DE L'ACTIVITÉ FOOTBALL

Le Club de football de Ruffey-les-Beaune
compte près de 200 licenciés. Il utilise depuis
2005 notre terrain pour les équipes de benjamins
qui regroupent une trentaine d'enfants
de 11-12 ans.


A l'appui d'un projet sportif qui vise à
maintenir deux ou trois équipes dans chaque
catégorie, les dirigeants du club demandent à
étendre leur activité à Sainte-Marie-la-Blanche,
en complément de celle de Ruffey-les-Beaune où
les installations sportives sont peu extensibles.
L'objectif à terme pourrait être de faire jouer chez
nous toutes les équipes en-dessous de 13 ans, pouvant
représenter un effectif de 100 enfants. Le
club s'engage à participer aux frais d'équipements
et d'entretien des installations.


Des discussions à venir avec le club
permettront de formaliser un partenariat avec les
communes pour développer cette belle activité
sportive de proximité, pouvant compléter celles
déjà disponibles à Sainte-Marie-la-Blanche. Une
première action sera d'installer une deuxième
paire de buts sans filets sur le terrain libre entre
l'actuel terrain de foot et le chemin qui mène au
bois, avant de réfléchir à des équipements plus
importants comme des vestiaires. Ensuite, nous
pourrons évoquer le projet de réfection de la rue
des Meix et Pavots qui est toujours très
dégradée, mais qui, dans cet état, modère la vitesse
des automobilistes et sécurise les activités
sportives de nos enfants.

Un corps de pompiers qui a besoin de se renforcer


Au gré des réorganisations au niveau
départemental des services de secours, la commune
a toujours renouvelé sa volonté de
maintenir son CPI (Centre de Première
Intervention). Il est utile à la population avec une
trentaine d'interventions par an. La plupart du
temps, nos pompiers sont mobilisés en dehors
de l'urgence (destruction de nids d'insectes, aide
à la suite de sinistres), mais toujours les premiers
arrivés sur des incendies et de ce fait,
particulièrement efficaces.
La préoccupation
majeure pour la pérennité de ce
service porte sur les effectifs et
particulièrement sur le recrutement.
Ceux de notre CPI ont
atteint un seuil critique avec 8
pompiers actifs dont 2 nouvelles
recrues. Pour envisager
l'avenir plus sereinement, un
effectif de 12 pompiers est
attendu. Un projet se dessine
pour élargir son périmètre
d'intervention, et donc de recrutement, aux
communes voisines qui ne possèdent pas de CPI.
Si l'aide aux personnes vous motive,
engagez-vous comme pompier à Sainte-Mariela-
Blanche ; vous y trouverez une ambiance
conviviale et amicale ainsi que le sens du
service rendu au sein du Centre de Première
Intervention.


Combien de Sanmaritains en 2008 ?


Le recensement des Sanmaritains date du début de
l'année 2007 et l'INSEE, en charge de ces
statistiques démographiques, a publié les chiffres au mois de
juin 2008.


Début 2007, nous étions officiellement 785
personnes résidant au village contre 672 en 1999. Cette
augmentation de près de 16 % en 8 ans a été régulière et
devrait se poursuivre.


Notre école, pour garder un effectif
proche de 80 enfants (70 à 75 actuellement) a besoin
d'accueillir environ 10 nouveaux enfants par an. Avec une
moyenne de 2 enfants par couple, 5 nouvelles familles
doivent s'installer chaque année. Les départs, notamment
des jeunes, sont heureusement moins nombreux que les
arrivées et naturellement, notre population est
appelée à croître.


Actuellement, 301 familles sont sanmaritaines dont
50 nouveaux ménages répertoriés comme s'étant installés
entre 1999 et 2007. Pour les accueillir, 20 logements et 25
maisons ont été construits, majoritairement à partir des
opérations communales (les Argillières, la Combotte, allée
des Vignes). Ces chiffres confirment bien la stratégie de
développement du village depuis une vingtaine d'années :
assurer la nécessaire et juste croissance
démographique pour ne pas vieillir. Pour cela, la
commune intervient autant que de besoin soit pour
accompagner des opérations privées, soit par des
opérations publiques de construction de locatifs et
d'aménagement de terrains à construire devant
représenter un besoin de 4 à 5 nouveaux logements par an.
A ce rythme, nous serons 1 000 habitants en 2028.


Les statistiques, ce sont aussi celles
cruciales de l'emploi. Sainte-Marie-la-Blanche compte
environ 250 emplois avec un développement à la même
hauteur que celle de la population. Les trois entreprises les
plus importantes - Arténius (ex Amcor), Millet Samablan
et France Frais - en totalisent 200.


Vous pouvez prendre connaissance de
l'ensemble des chiffres clés de l'enquête de
recensement 2007 en consultant le site internet de l'INSEE :
www.insee.fr

Quelques informations utiles ou nécessaires


FUITE D'EAU ET ASSURANCE

Tous les dégrèvements de factures d'eau et d'assainissement pour tenir compte de surconsommations engendrées par des fuites après compteur d'eau sont devenus
impossibles. Les sommes en cause peuvent être très élevées, jusqu'à représenter 1 500 euros et plus.
Le relevé des compteurs à l'automne 2008 a révélé plusieurs de ces situations.


Véolia, en accord avec la Communauté d'agglomération, propose à un prix
modique une assurance prenant en charge le coût de ces surconsommations.


Nous ne pouvons qu'encourager à souscrire cette assurance qui reste facultative. Une mesure
gratuite pour se prémunir contre ces désagréments fort coûteux : surveiller son compteur.


Tous robinets fermés, aucune aiguille du compteur d'eau ne doit tourner.


PAS TROP DE BRUIT


L'arrêté préfectoral en date du 16 juin 1999 relatif aux bruits de voisinage est toujours en vigueur. Il
concerne les propriétaires d'animaux, en particulier de chiens, qui sont tenus de prendre toutes les mesures
propres à éviter une gêne pour le voisinage y compris par l'usage de toute
disposition dissuadant les animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive.


Il concerne bien évidemment les travaux de bricolage et de jardinage réalisés par des
particuliers à l'aide d'outils ou d'appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage. L'emploi de
tondeuses à gazon à moteur thermique, tronçonneuses ou scies à bâche ne peut être effectué que :


- les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30,
- les samedis de 9h à 12h et de 15h à 19h,
- les dimanches et jours fériés de 10h à 12h.


Des dérogations à cette règle peuvent toujours se justifier mais encore faut-il qu'elles restent
exceptionnelles. C'est, à la campagne, toujours une affaire de bon sens autant que de règles.


DECHETS VEGETAUX DE JARDIN
Pour éliminer vos végétaux, vous disposez de plusieurs solutions.


La plus facile et la plus sûre reste leur apport à la déchetterie de Travoisy, ouverte
7 jours sur 7.


Une deuxième solution, la plus raisonnée au sens écologique, est le compostage
chez soi. Une troisième solution est possible avec l'élimination par le brûlage.


Cette dernière solution ne peut intervenir qu'à des conditions particulières telles que l'absence absolue
de risque de propagation du feu (il est nécessaire de surveiller le feu en
permanence et de se munir de moyens de l'éteindre si un danger survenait).


Autre condition impérative pour ces feux domestiques, c'est l'absence stricte de
nuisance au voisinage, notamment par la fumée, les odeurs ou la dispersion
des cendres.


LE STATIONNEMENT : UN PEU DE CIVISME !


Notre beau village, avec sa végétation et ses larges trottoirs, est propice aux promenades en famille.


Seulement, certains automobilistes ont pris l'habitude de monopoliser ces espaces pour y stationner leurs
véhicules, obligeant ainsi piétons et poussettes à se déporter sur la route et donc à se mettre en danger.
Nous sommes tous conscients qu'il n'est pas toujours évident d'éviter cela. Par contre, quand nous
garons notre véhicule sur un trottoir, posons-nous les questions suivantes : "Ne suis-je pas un danger
pour les autres en me stationnant ici ?", "Reste-t-il suffisamment de place pour le
passage d'une poussette ?", "Le trottoir n'est-il pas plus large un peu plus loin ?" Autant de questions qui
pourront faire cohabiter piétons et automobilistes que nous sommes tous.


Par avance merci, pour la sécurité de nos enfants et le bien-être de chacun.