Les aménagements

La voirie entretenue, aménagée et sécurisée
Autrefois, le village était organisé autour d’un axe nord sud constitué aujourd’hui par la route de Combertault, rue de la Poste et rue de Cissey. Nos ancêtres allaient à Beaune par Combertault et à Verdun par Maisières. Jusqu’au cadastre napoléonien nous pouvons observer une urbanisation en chapelet le long de ces rues principales. Par la suite le village s’est développé en tâche d’huile en gardant cette orientation malgré l’aménagement de l’actuelle route de Beaune  - Route de Verdun et ce n’est qu’à la deuxième moitié du 20ème siècle que le tissu urbain s’est diversifié et le réseau de rues développé pour atteindre aujourd’hui une vingtaine de kilomètre.

 

2017 aura été une année de très importants travaux de voirie alliant le triptyque aménagement/ sécurité/ entretien. Hors chantier sur la route principale dans le cadre de la place du village, cinq rues ont été concernées par ce programme aussi couteux qu'indispensable pour maintenir ce patrimoine qui impacte la qualité de vie du village.

Le plus gros chantier fut celui de la rue de l’église avec le renouvellement de la couche de roulement de la chaussée qui permet ainsi de renforcer la structure de la rue. La mise en œuvre d’un tapis d’enrobé a nécessité la reprise des regards d’assainissement alors que la Communauté d’Agglomération décida de coordonner avec ce chantier celui du renouvellement des branchements d’eau potable. Le reprofilage des trottoirs est venu terminer cet aménagement. Les travaux de chaussé ont été étendus à une reprise sur la rue de la poste au droit du carrefour avec la rue du Mont du Chat pour profiter de la présence des engins spéciaux pour ce type d’intervention.

Après ces nécessités d’entretien de rues aménagées depuis une vingtaine d’années, le programme s’est tourné vers le besoin d’aménager  la desserte de nouvelles constructions avec des financements dit sous PVR (participation pour voirie et réseaux). Les ventes de terrains constructibles pour lesquels des extensions de réseaux ou aménagement de voirie sont à prévoir sont soumises à des redevances proportionnelles aux surfaces constructibles, recettes qui épargnent d'autant celles des contribuables  en mettant directement la charge de ces aménagements aux bénéficiaires de cette promotion immobilière.

Ainsi le chemin Gaudey du carrefour avec la rue du Verger au carrefour avec la rue des Meix et Pavots s’est transformé en rue avec un profil identique à celui donné sur sa première partie depuis la route de Combertault. Une chaussée de 5m et le restant de l’emprise réservé aux cheminements piétons sécurisée et à des dépendances vertes. 

Dans les mêmes conditions, l’extension de la rue Valentine Gaby a été aménagée avec une place au centre des 4 terrains rendus constructibles. Comme les travaux réalisés rue de la Poste par extension de ceux de la rue de l’Église, la rue du Chateloy a été opportunément reprofilée en utilisant les moyens de l’équipe de travaux occupée à aménager la rue Valentine Gaby.

 

Pour 2018, le programme restera partagé entre le besoin d’aménager et d’entretenir. Ce sera pour la rue des Meix et Pavots et pour la rue du Dessous des Meix qui prolonge la rue des Goumerandes. Pour la première, la rue sera reprise sur sa première section de la rue de Lys à la Rue Gaudey en y intégrant l’aménagement des abords de la nouvelle annexe à la salle polyvalente : la seconde partie pour rejoindre la rue du Verger sera terminée avec le profil habituel de nos rues: chaussée calibrée au juste nécessaire, chemin piéton protégé et dépendance verte facile à entretenir. 

 

La rue des Goumerandes se prolongera avec la rue du Dessous des Meix sur une centaine de mètres puis avec un cheminement piéton qui rejoindra la rue de l’église comme ceux fait sur le secteur de la Bergère et du Champeau et qui sera interdite aux voitures.

Ces aménagements sont indispensables pour améliorer la sécurité, il laisse  la place juste nécessaire à la voiture avec des contraintes géométriques qui tentent d'éviter les vitesses excessives. Encore faut-il que tout un chacun soit respectueux des autres avec un comportement responsable cela va de l’attention à la conduite,  à la modération de la vitesse en passant par éviter le stationnement des voitures sur les trottoirs mettant en danger tous les piétons, ceux avec une poussette étant les plus exposés.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'aménagement autour de notre église

 Un éclairage  rénové: avec  le dernier changement par des éclairages led des lampes fluo ballon équipant les luminaires boule de la rue de la Bergère, lampes fluo les plus consommatrices en énergie,  le remplacement de l'éclairage mettant en lumière notre église est à l’ordre du jour. Les études sont engagées pour remplacer ces gros projecteurs très énergivores et éclairant autant le ciel que l’église. Sur le même principe que l’éclairage de la façade de la mairie, des projecteurs leds se rapprocheront des façades, d’autres resteront aux emplacements actuels, le tout pour une consommation électrique divisée par deux, et pour disposer d’un éclairage mettant plus en valeur l’architecture de notre monument, véritable enseigne de notre village.

Le stationnement agrandi : les jours d’office religieux, le stationnement manque dans le quartier. L’aménagement à proximité de notre église, avec des parkings traditionnels vides la plus part du temps gâcherait inévitablement les lieux mais nous devons répondre au besoin. Pour cela,  Monsieur Marcel Tartarin a bien voulu vendre à la commune son jardin le long de la rue de l’église. D’une surface de 1 000 m² environ  cette parcelle permettra d’y aménager du stationnement avec le minimum de bitume. Tout en gardant le rang de vigne quitte à le déplacer si besoin il s'agit de créer du stationnement sur de l’herbe stabilisée pour garder les abords de notre église le plus naturels possible. L’idée devrait également s’appliquer de l’autre côté de la rue de l’église en prolongement du lotissement des Goumerandes, du terrain est effectivement réservé pour ces stationnements mais toujours sur des accotements en herbe stabilisés. Il conviendra toutefois d’aménager une continuité piétonne propre et confortable de l'église jusqu’à la route de Beaune.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La place et la grange de la mairie :

Expliquons aux nouveaux Sanmaritains que notre village se distingue parmi tous ses voisins par l’originalité de son urbanisme.

Sa particularité, c’est son église, située à l’extérieur du village. Sa situation découle de son histoire. Dans les siècles passés, pour faire court, de nombreux incendies ont détruit les habitations construites classiquement autour de l’église. 

Devant la répétition de cette calamité, les Sanmaritains ont réédifié leurs maisons le long de la route de Combertault et de la rue de la Poste, là où se trouvaient des points d’eau, c’est-à-dire des mares. Et comme la plupart du temps, la place du village est autour de l’église nous n’en avions pas !

Sainte Marie La Blanche possède bien sûr des lieux privilégiés rassemblant souvent du public pour des événements festifs ou de loisirs, comme la Motte ou le Grand Creux et la Garenne, mais pas d’espace un peu officiel et surtout central proche de la mairie.

L’opportunité de la vente d’une maison face à la mairie a suscité l’envie et le projet d’en créer une.

Après l’acquisition faite, l’emplacement libéré de ses bâtiments, le projet imaginé par l’architecte paysagiste François Dubreuil, et les subventions obtenus (dont une exceptionnelle de l’État laissant une participation réduite sur le budget communal), les travaux ont pu commencer à l’automne 2016 et se faire dans la continuité.

Les travaux ont débuté par le réaménagement du parvis de la mairie, la démolition du mur pour donner une unité et continuité, (mairie-place) la création d’un massif fleuri qui fera le pendant avec la fontaine de la place, les  plantations, les marches pour rattraper le dénivelé des lieux, la pose d’un magnifique cache métallique pour masquer le coffret téléphonique Orange.

Le réaménagement du carrefour et de la route a suivi : rétrécissements, dos d’âne, composition d’un jardinet sur le petit terrain de la famille Quinard, installation de mobilier urbain créant une « zone 30 » l’objectif majeur étant la sécurité.

Restait la place elle-même.

Les travaux menés de main de maître par la société Id Verde ont été achevés au printemps 2017

Lieux forts, la fontaine (lieu de vie en pierre de comblanchien), le kiosque surélevé (lieu festif), les espaces paysagers (lieu de promenade), ou l’espace sableux (lieu de jeux) nous rappellent le clin d’œil du paysagiste François Dubreuil « au temps qui passe », celui de chaque moment de notre destinée.

Dernier aménagement, un éclairage original aux lumières douces orangées et bleues, selon les nouvelles technologies respectueuses de l’environnement, termine ce remarquable décor.

Stationnement, fêtes, marchés peut être, rassemblements populaires vont prendre leurs marques au fil du temps. 

Après une inauguration sanmaritaine sous la pluie en juin, mais dans la bonne humeur, une inauguration plus officielle a eu lieu le 1er septembre en présence des Élus et de la population sanmaritaine.

Hélas la pluie s’est encore invitée, et les discours se sont poursuivis dans la grange derrière la mairie. Très belle bâtisse, encore à l’état brut, juste équipée de tables et chaises pour la circonstance, mais qui a permis un repli et un sympathique verre de l’amitié partagé.

Cette belle grange méritera une réhabilitation prochaine, qui découlera de son utilisation future. À coup sûr elle sera une offre d’accueil complémentaire aux manifestations sur notre belle place de la mairie.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une nouvelle annexe à la salle polyvalente :
En 1975, suite à l’arrivée massive de nouveaux habitants dans le lotissement de la Motte, d’une cinquantaine de pavillons, la municipalité parfaitement consciente du besoin d’une classe supplémentaire installe un préfabriqué près de l’esplanade de la Motte.
Un  poste d’enseignant est créé par l’académie, et un d’ATSEM par la commune.
Ce sont des enfants de 3 à 5 ans qui seront accueillis dans ces nouveaux locaux. Deux grandes salles aménagées au mieux avec des moyens modestes, permettent à une quarantaine d’enfants de bénéficier d’un début de scolarité heureux.
Pendant 17 ans, ce bâtiment verra se succéder moultes générations d’élèves. Prévu pour ne pas durer, presque 43 ans plus tard, ce préfabriqué abritant l’accueil de loisirs depuis 1992, est toujours là.
Il traverse pourtant sa dernière ligne droite, puisqu’aux vacances d’été 2018, il disparaitra, enfin remplacé par une structure en dur.

Deux belles salles, un bureau des locaux techniques prendront le relais pour continuer d’accueillir en priorité le service périscolaire, dans cette nouvelle annexe de la salle polyvalente.

En attendant ce moment, le service subsiste dans les locaux actuels pendant que la construction monte doucement à côté de l’ancien édifice, sur le même site.

Sur une idée réfléchie de l’architecte, l’accès se fera désormais côté salle polyvalente où un parking d’accueil  de quelques places sera tracé. L’aspect esthétique des lieux sera en harmonie avec la salle polyvalente et l’abri.

Tournée volontairement côté place de la Motte, pour profiter de son magnifique cadre, les salles s’ouvriront sur une cour réaménagée et un préau.

Débutée mi-octobre, après avoir enfin obtenu les financements de l’État, de la Communauté d’Agglomération Beaune Côte et Sud et de la Commune, le temps est maintenant compté pour que cette belle annexe soit achevée dans les délais. Il faudra faire confiance en l’efficacité des entreprises et la clémence de la météo.

À la rentrée 2018, nos petits Sanmaritains bénéficieront d’un établissement fonctionnel et soigné, conforme à tous les besoins d’un tel service.

Avec ce bel outil, espérons que le service pourra rouvrir le mercredi et pendant les vacances scolaires. Tel est le souhait d’une grande majorité de parents.

La demande est d’ores et déjà faite auprès de la Communauté d’Agglomération Beaune Côte et Sud.